La Clarté-Dieu, maison franciscaine, 91400 ORSAY
La Clarté-Dieu, maison franciscaine, 91400 ORSAY

RETRAITE de l'Avent à LA CLARTE-DIEU

               

EN ROUTE VERS NOEL

 

                Au seuil d’une retraite qui réunit une trentaine de participants, Frère Jean-Baptiste AUBERGER, franciscain à Paris, nous exhorte à prendre acte du fait que Dieu s’est fait homme, à nous laisser creuser par cette réalité prodigieuse et à en vivre, comme le suggère le refrain : « Ecoute la voix du Seigneur, prête l’oreille de ton cœur » que nous chantons ensemble.

                Au cours de trois entretiens, Frère Jean-Baptiste nous présente « JESUS FILS DE MARIE » et en même temps « FILS DE DIEU ». Il évoque Jésus né au sein d’une famille modeste, qui pratique la Loi de Moïse. Jésus, descend par sa chair de Marie, exemplaire par son humilité et la confiance totale avec laquelle elle accueille la grâce de Dieu ; Joseph sera pour l’enfant un remarquable éducateur. Mais Jésus, fils de Marie, est en même temps « fils de Dieu » sans qu’existe la moindre contradiction entre les deux termes. Notre prédicateur souligne la liberté de Jésus, qui a choisi de se dépouiller de sa condition divine en se faisant semblable aux hommes, devenant pour nous le « médiateur » par excellence, un « nouvel Adam ». Grâce à lui, nous n’avons pas reçu un esprit d’esclaves, mais de fils adoptifs. On s’en émerveille tous les samedis de l’Avent.

                Lors d’un quatrième entretien, le dimanche 4 décembre au matin, Frère AUBERGER évoque les « raisons » de cette réalité si étonnante qu’est l’Incarnation. Il souligne le rôle fondamental de l’Amour, un amour qui fait grandir à la fois celui qui le donne et celui qui le reçoit. « Le plus grand amour est de donner sa vie pour ceux qu’on aime : « on se sent tout petits » devant tout cela !

                Mais je ne saurais résumer en quelques lignes la richesse de cet enseignement de Frère Jean-Baptiste, étayé par toutes sortes de références à l’Ancien et au Nouveau Testament.

                Un emploi du temps judicieusement équilibré nous permet d’intérioriser peu à peu l’enseignement reçu et de passer posément d’une étape à une autre. Dans l’oratoire qui nous réunit pour les Laudes, les Vêpres, la veillée du samedi soir, devant l’autel éclairé par un simple cierge, au bas duquel s’inscrivent les mots : « Marchons ensemble », nous retrouvons des membres de la communauté du monastère. Avec eux nous prions et chantons autour de formules qui font écho à l’enseignement de Frère Jean-Baptiste.

                La messe dominicale nous permet de prier avec des fidèles venus des environs, d’exprimer avec eux des intentions de prière relatives à notre monde en souffrance. Les repas nous fournissent de belles occasions de dialogue.

                Cette retraite de l’Avent me donne un élan décisif pour entrer dans la Lumière de Noël, malgré toutes les incertitudes et les conflits du temps présent. Merci à tous ceux et celles avec qui nous l’avons partagée, avec ceux et celles qui nous y ont très cordialement accueillis !

                                                                                                              Geneviève, retraitante.

Version imprimable | Plan du site
Clarté-Dieu © AS 2013